La dynamique du peuplement rural

La population rurale continue de croître dans toutes les régions.
Elle se concentre traditionnellement dans les régions de Thiès, de Diourbel et de Fatick, dans le centre-ouest du Bassin arachidier.

Le front pionnier des Terres neuves continue de progresser vers le sud et l'est du Bassin arachidier dans la région de Tambacounda. Il se déploie également en Moyenne-Casamance au sud de la Gambie.

La population a connu une fort accroissement autour des aménagements du delta du Sénégal et de la Moyenne vallée aval.

Les zones bien arrosées de la moyenne et de la basse Casamance ont continué d'accueillir des paysans, des éleveurs et des pêcheurs.

La population s'est concentrée dans les espaces littoraux, les Niayes de la Grande côte et les rivages de la Petite côte, du fait du développement du maraîchage, de la pêche et du tourisme.

Les taux de croissance sont plus faibles dans les arrondissements du nord du pays où la culture pluviale et la culture de décrue sont devenues incertaines et où l'élevage extensif ne dispose plus que de pâturages dégradés du fait de la sécheresse.

L'espace vide se réduit à quelques arrondissements de l'extrême sud-est du pays.

 sommaire

 suite