Conception d'un SIG

Un Système d'Information Géographique est une application informatique composée du matériel informatique, du logiciel, des données, d'un administrateur de la base de données et d'une application thématique.

Il permet de saisir et modifier, d'enregistrer et réorganiser, d'analyser ainsi que de présenter de façon alphanumérique et graphique des données géographiques localisées dans l'espace.

Le choix des différentes couches d'information dépend de l'utilisation envisagée du SIG et des données disponibles. Ainsi, lors de la conception d'un SIG relatif aux effets sur l'environnement de la présence de réfugiés, les variables suivantes sont essentielles :

- Climat
- Géologie
- Topographie
- Sols
- Hydrographie
- Végétation et utilisation du sol
- Localisation des population (locale et réfugiés)
- Localisation des services publics
- Subdivision administrative
- Zones protégées et plans d'utilisation des sols
- Réseau routier

Décomposition de l'environnement
en couches d'information

Cliquez sur le schéma pour l'agrandir

Types de données

Données géographiques

Les couches d'information peuvent être présentées sous la forme de données géographiques qui vont représenter la forme d'éléments se situant dans l'espace. On différencie ainsi les données raster et les données vectorielles :


Cliquez sur le schéma pour l'agrandir

Les types de données géographiques
dans un SIG

Les données vectorielles

Dans ce type de données, le point avec ses coordonnées est le porteur de l'information géométrique. Les lignes et les surfaces se comprennent comme une suite définie de points caractéristiques. Les données vectorielles sont la plupart du temps le résultat de la numérisation manuelle ou semi-automatique. De façon générale, dans les données vectorielles on distingue les points, les lignes et les surfaces qui sont toujours représentés en couches différentes.

Les données raster

Les données raster ont comme élément essentiel le pixel (picture element). Les données raster proviennent soit d'une scannérisation (d'une carte), soit d'une image numérique telle que les images satellites. Les pixels sont répartis dans un raster de façon régulière. Les lignes et les surfaces ne peuvent être représentées que par l'enchaînement de pixel unique. Un objet ne peut donc être représenté que de façon approximative; c'est ainsi que la taille du pixel-raster conditionne l'exactitude de la représentation.

Données statistiques

L'une des différences importantes entre un logiciel de dessin assisté par l'ordinateur (DAO) et un SIG réside dans la possibilité qu'offre ce dernier de relier l'ensemble des objets géographiques placés sur une couche avec les données qualitatives et quantitatives telles que des statistiques. L'avantage essentiel des données vectorielles est de pouvoir réaliser facilement une association entre un objet géographique (zone, point ou ligne) et l'information qui permet de le décrire. Dans les données raster, le pixel représente le véritable objet.


Cliquez sur le schéma pour l'agrandir

Relation entre les données géographiques
et attributives dans un SIG


Fonctions du SIG

Les fonctionnalités d'un SIG sont nombreuses.On peut :

associer et représenter deux ou plusieurs couches d'information,
consulter les données attributives sur l'écran,
procéder à des calculs de surface ou de distance,
créer de nouveaux attributs (les densités de population par exemple),
faire des sélections sur un ou plusieurs critères,
opérer des restrictions géographiques avec des masques...

 



Consultation des données à l'écran

L'exemple ci-dessus décrit l'intersection de surfaces provenant de deux couches d'information différentes : la subdivision administrative et les terres attribuées aux réfugiés.

Superposition de couches d'informations choisies



Répartition de surface relative et absolue de site Obilokongo dans chaque village

Par la superposition des deux couches d'information, il est possible de reconnaître que des camps de réfugiés s'étalent sur plusieurs zones administratives. Le recoupement de surfaces permet de calculer la répartition de surface relative et absolue des sites de réfugiés dans chaque unité administrative.


Représentation graphique

L'objectif majeur de l'utilisation d'un SIG est la présentation des données sous forme de cartes thématiques.

Tous les logiciels SIG offrent ainsi la possibilité de représenter des données statistiques sur un fond cartographique.
Les informations apparaissent sur une carte thématique de façon plus généralisée et les relations spatiales entre des couches d'information sont plus aisément détectables.

L'exemple décrit ci-contre révèle ainsi l'avantage d'une représentation cartographique par rapport au listage sous forme de tableau. La carte thématique correspondante représente ainsi la part respective de la population locale et des réfugiés dans les villages au nord d'Adjumani en Ouganda.

Le SIG est donc un instrument essentiel pour l'aménagement du territoire. Il peut être utilisé dans la planification, l'étude d'impact et dans le suivi.


Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Comparaison du nombre de réfugiés et
de celui de la population locale

L'exemple décrit ci-dessus révèle comment la représentation des données statistiques sous la forme de cartes thématiques permet de visualiser des disparités spatiales et de délimiter des zones d'action différente et ciblée.